Bagnolet et Rroms - village d’insertion, village d’éjection

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Communiqué des Rroms et leurs soutiens

Bagnolet, le 27 juin 2011

Fermeture précipitée cet été du “village d’insertion” pour les Rroms de Bagnolet. C’est une première.  Le “village d’insertion ” d’Aubervilliers, le premier créé, a été prolongé au delà de la durée prévue de trois ans.

Les personnes restant du groupe des Rroms de l’incendie du bidonville de 2004 à Bagnolet, hébergés encore actuellement dans les Algeco du 133-135 av Galliéni à Bagnolet, se sont vues pour une vingtaine d’entre eux notifier il y a une semaine et demie un départ précipité (le 1er juillet au lieu du 31 juillet initialement prévu).

Il s’agit de 21 personnes (cinq couples dont un avec un enfant, quatre célibataires, une mère et ses deux jeunes fils et un couple avec deux ados).

Ils ont reçu des lettres signées du maire de la ville M. Everbecq et du sous préfet M. Lime leur expliquant que le dispositif préfectoral de la MOUS (Maîtrise d’Oeuvre Urbaine et Sociale) devait s’arrêter le 31 juillet, mais pour ceux dont la situation n’aurait pas assez évoluée ce serait le 1er juillet. On ne connait pas non plus les garanties pour le petit groupe (une dizaine de personnes) restant jusqu’au 31 juillet pour lequel dans ce cas précis on promet des solutions concrètes de logement?

Après des années sur la ville de Bagnolet (bidonville, centre de loisir désaffecté, hôtel, trois à quatre ans en “village d’insertion”), en quinze jours ils doivent accélerer l’évolution de leur situation (travail, papiers, logement) avec des services publics ne prenant pas leurs responsabilités et avec des associations promptes à toucher des financements et à établir des enquêtes sociales mais à jouer les fantômes sur le terrain quand il s’agit de trouver des solutions concrètes comme le Pactarim 93.

Dans cette lettre la seule proposition concrète à cette expulsion dont on se pose la question du caractère urgent, est, alors que cette population souhaite bien évidemment rester sur le territoire français, l’offre de “l’aide au retour humanitaire assortie d’un accompagnement social qui vous permettra de vous réinsérer durablement dans votre pays d’origine”!!!!! alors que la majorité des destinataires ont des papiers!!!

Rendez vous demain 14h30 devant le 133-135 avenue Gallieni (la rue des puces de Bagnolet) M° Galliéni Bagnolet

Bookmark and Share

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »