Trop soucieuse d’aider, l’Union européenne n’a pas compris qu’on peut l’aider aussi

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

La Commission européenne a communiqué aujourd’hui un cadre à l’intention des Etats-membres pour que ces derniers élaborent des stratégies pour l’intégration des Rroms. Trop soucieuse d’aider, elle ne semble pas avoir compris qu’on est là pour l’aider aussi, notamment en matière de renforcement de la citoyenneté européenne. En effet, le Réseau rrom des activistes et des spécialistes sur les questions juridiques et politiques (RANELPI) propose, depuis 2000, un statut-cadre des Rroms dans l’UE. La portée de cette proposition dépasse en effet largement les 10 à 12 millions de Rroms citoyens de l’Union, puisque son idée phare est l’adoption d’une conception multidimensionnelle de l’identité. Force est de constater que la Commission européenne ne s’en est pas inspirée, bien que la proposition du RANELPI ait reçu l’appui de l’Union rromani internationale, ONG à statut consultatif auprès de l’ONU.

L’Union européenne se rangera-t-elle définitivement dans la conception misérabiliste qui a prévalu les 20 dernières années et qui est, en grande partie, la cause de la détérioration de la situation des Rroms un peu partout en Europe?

Nous avons fait une analyse du texte de la Commission, et voici ce qu’il en ressort:

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »