Tué ou tueur, le gendarme est soutenu, pas le Gitan !!!

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Après la mise en examen du gendarme qui a tué Luigi Duquenet à Saint-Aignan, Brice Hortefeux a apporté son soutien au gendarme. Quoi de plus normal… La présomption d’innocence s’applique encore au gendarme, jusqu’à ce que la justice se prononce. Ce n’est pas le cas de M. Hortefeux, déjà condamné pour injure raciale. Le soutien du ministre de tutelle peut donc être considéré comme une déclaration de culpabilité, puisqu’on se soutient entre délinquants.
Eric Besson quant à lui, justifie au Parisien sa nouvelle loi ignoble de déchéance de la nationalité française avec ce qui s’est passé à Saint-Aignan, c’est-à-dire le décrochage de l’enseigne de la gendarmerie nationale par les cousins de Luigi. Or, ces Gitans sont Français depuis toujours, et non pas depuis 10 ans. Pour Besson, ils ne le sont tout simplement pas, parce qu’ils sont « Gitans ».
Qui peut encore croire au respect des principes de la République par ceux qui la dirigent?
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »