La Roumanie n’a pas de leçons à recevoir

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Tel est le message transmis par La voix des Rroms à M. Valentin Mocanu,
Secrétaire d'Etat de Roumanie lors de la rencontre de ce 25 août à Paris.
En effet, bien que tous autour de la table reconnaissaient la situation
difficile des Rroms en Roumanie, la Roumanie n'a pas de leçons à recevoir
en matière de politiques à l'égard des minorités. Surtout pas de la
France, république fondée sur le principe théorique de l'égalité et qui en
pratique discrimine par ses lois tout un pan de sa population regroupée
sous le vocable "gens du voyage".

Les pressions qu'exerce actuellement le gouvernement français sur le
gouvernement roumain ne sont pas admissibles du point de vue des relations
internationales. La limitation de la liberté de circulation pour les Rroms
roumains au sein de l'Union européenne n'est pas envisageable pour le
gouvernement roumain, a dit entre autres M. Mocanu, pour qui les
fondements de l'Union sont de toute évidence plus clairs que pour M.
Lellouche, qui lui, prône une telle limitation.

Par ailleurs, M. Mocanu a reçu avec intérêt le projet d'un statut-cadre
des Rroms dans l'Union européenne, un guide d'action de 25 pages rédigé
par le réseau rrom européen RANELPI en 2000, mis à jour en 2008 et appuyé
entre autres par l'Union Rromani Internationale, ONG à statut consultatif
auprès de l'ONU. 

La voix des Rroms compte sur le gouvernement roumain pour appuyer
l'adoption de ce statut-cadre par l'Union européenne et appelle tous les
gouvernements européens à en faire autant. En effet, au-delà des quelques
12 millions Rroms que compte l'Union européenne, ce document offre des
solutions pour toute une série de problèmes de l'ensemble des Européens.
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »