Démagogie sans frontières à Montreuil

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Errare humanum est, perseverare diabolicum, dit un proverbe latin.
Après notre interpellation lors de l’inauguration du Salon du livre le 25 novembre, qu’elle qualifie d’”incident”, Mme. Voynet, sénatrice-maire de Montreuil (93), a fait un communiqué
Bien que nous l’avions interpellée sur l’expulsion de Rroms installés sur des terrains ou bâtiments municipaux, le communiqué ne mentionne que l’expulsion du 16 novembre, de la friche en face du Palais des Congrès. Effectivement, cette friche est une propriété privée, mais la décision de justice que Mme. Voynet mentionne dans son communiqué, personne parmi les occupants ne l’a jamais vue.
Mme. Voynet reste muette sur l’expulsion du 25 novembre, à laquelle la police nationale a procédé suite à la demande et en présence de représentants et du personnel de la mairie de Montreuil. Elle reste muette aussi sur l’expulsion par des surveillants d’un bâtiment appartenant à la ville, situé boulevard de Chanzy. Aucune mention n’est faite de ces expulsions dans le communiqué, qui se limite à dire:
devant les conséquences qu’aurait la multiplication de bidonvilles insalubres sur le territoire de la commune, et en premier lieu pour la santé et la sécurité des familles qui s’y trouveraient, la mairie de Montreuil sait bien qu’il n’est pas possible de les laisser se déployer sur des terrains vagues sans eau, ni sanitaire, ni gestion des déchets, ni équipements d’aucune sorte“.

Excellent! Donc il est possible, pour assurer la santé et la sécurité de ces familles, en premier lieu, de les laisser dormir sur le trottoir, qui évidemment est tout équipé.

Bookmark and Share
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Une réponse à “Démagogie sans frontières à Montreuil”

  1. Moins de police et plus de justice, moins de méfiance et plus de confiance, moins de haine et plus d'amour.