Interdits de cité - l’impact de la politique d’expulsion des bidonvilles

Interdits de cité - l'impact de la politique d'expulsion des bidonvilles

Partant d’un cas concret et faisant parler les premiers concernés, - habitants du bidonville de Saint-Ouen expulsé le 21 octobre 2016 et professionnels qui y intervenaient, - ce rapport du Pôle Analyse du Mouvement du 16 Mai veut replacer au centre de la perception du « problème des bidonvilles » les visages des enfants, des femmes et des hommes pour qui il est encore presque toujours un drame sans issue.

Expulsion suspendue à Bobigny - une victoire motivante pour aller plus loin

Expulsion suspendue à Bobigny - une victoire motivante pour aller plus loinExpulsion suspendue à Bobigny - une victoire motivante pour aller plus loin" class="feature-image" />

Pour la première fois, le tribunal administratif de Montreuil a ordonné la suspension de l’expulsion d’environ 150 femmes, hommes et enfants qui habitent depuis 5 ans sur une “aire d’insertion”. Cependant, cette décision n’accorde que du temps. Aux pouvoirs publics d’utiliser ce temps à bon escient et dans l’intérêt à la fois des droits fondamentaux des personnes concernées et de la bonne gestion des affaires et de l’argent publics.

Arreté d’expulsion à Bobigny - illegalité plus que probable, suspension plus que nécéssaire

Arreté d'expulsion à Bobigny - illegalité plus que probable, suspension plus que nécéssaireArreté d’expulsion à Bobigny - illegalité plus que probable, suspension plus que nécéssaire" class="feature-image" />

Le procès qui oppose les habitants du 165 rue de Paris contre l’arrêté d’expulsion pris par le maire de Bobigny s’est déroulé hier 7 juin devant le président du Tribunal administratif de Montreuil. Les débats ont montré combien il est indispensable que l’exécution de cet arrêté soit suspendue, en raison tant de la grande probabilité d’illégalité de cet arrêté que des dangers auxquels son exécution, - donc l’expulsion, - exposerait ses destinataires. C’est aussi le sens des observations écrites que le Défenseur des droits, saisi par le Mouvement du 16 mai, a présentées en appui à la demande des familles de voir suspendue l’exécution de cet arrêté d’expulsion. Le tribunal rendra sa décision vendredi 9 juin. Quoi qu’il advienne, les habitants sont déterminés à poursuivre le combat pour leurs droits les plus fondamentaux.

Invitation : conférence de presse mardi 30 mai à 11h

Invitation : conférence de presse mardi 30 mai à 11hInvitation : conférence de presse mardi 30 mai à 11h" class="feature-image" />

Suite à l’arrêté d’expulsion abusif pris par le Maire de Bobigny contre les familles de la Rue de Paris, le Mouvement du 16 Mai vous invite à une
Conférence de presse
mardi 30 mai à 11 heures
au 165, rue de Paris
BOBIGNY
en présence de Me. Tamara Löwy, de familles risquant l’expulsion,
et de porte-paroles du Mouvement.
Les habitants et [...]

Propos de Valls sur les Rroms: la Cour européenne des droits de l’Homme est saisie

Propos de Valls sur les Rroms: la Cour européenne des droits de l'Homme est saisiePropos de Valls sur les Rroms: la Cour européenne des droits de l’Homme est saisie" class="feature-image" />

Lancé dans sa course à la présidentielle, Manuel Valls vaut déjà à la France un procès devant la Cour européenne des droits de l’Homme pour ses propos sur les Rroms en 2013. Après que la justice française ait refusé de se prononcer, La voix des Rroms a porté l’affaire devant les juges européens. Cette saisine peut aboutir à une modification du statut pénal des ministres et à la suppression de la Cour de justice de la République, qui fut une promesse, non tenue, de François Hollande.

Responsable de l’internement des nomades, la république doit se saisir aussi des discriminations actuelles

Responsable de l'internement des nomades, la république doit se saisir aussi des discriminations actuellesResponsable de l’internement des nomades, la république doit se saisir aussi des discriminations actuelles" class="feature-image" />

La voix des Rroms salue la reconnaissance par le chef de l’Etat de « la responsabilité de la République » française dans le « drame » que fut l’internement des nomades entre 1940 et 1946. Elle appelle à une action déterminée et volontariste de l’Etat afin d’assurer à tous les conditions d’un exercice normal de leurs droits fondamentaux.

Expulsion des Rroms de Coignet : désastre de l’Etat défaillant

Expulsion des Rroms de Coignet : désastre de l'Etat défaillantExpulsion des Rroms de Coignet : désastre de l’Etat défaillant" class="feature-image" />

Plus que jamais l’État français doit faire face à ses responsabilités et à ses devoirs : respect de la dignité, de l’intégrité et de la sécurité des personnes qui vivent sur son territoire. Nous ne sommes pourtant qu’au début de l’été et nous sommes inquiets de certaines pratiques obscures qui ne servent qu’à stigmatiser les personnes vivant en bidonville. Malgré plusieurs rappels à la loi (le Défenseur Des Droits ou encore Amnesty, CEDH, etc.) l’État ne répond pas à ses obligations les plus fondamentales.

“Nous, Rroms, sommes beaux” : Déclaration d’indépendance du Mouvement du 16 Mai : #RromaniResistance

“Nous, Rroms, sommes beaux” : Déclaration d’indépendance du Mouvement du 16 Mai : #RromaniResistance" class="feature-image" />

Texte prononcé sur scène en Français, Rromanes et anglais, à l’ouverture du bal politique de la Fête de l’Insurrection Gitane (www.insurrection-gitane.com) le dimanche 15 Mai 2016 sur le parvis de la Basilique de Saint-Denis.

Au Bourget, policiers et riverains sont-ils « tout permis » contre les Rroms ?

Au Bourget, policiers et riverains sont-ils « tout permis » contre les Rroms ?Au Bourget, policiers et riverains sont-ils « tout permis » contre les Rroms ?" class="feature-image" />

Le 13 juin dernier, la police municipale du Bourget a procédé à l’expulsion brutale et probablement illégale d’une maison vide occupée par 7 hommes, femmes et enfants Rroms. Les occupants étaient depuis des jours l’objet d’intimidations et menaces de leurs voisins. Alors que l’ONU s’inquiète des violences policières en France, La voix des Rroms s’alarme de la gravité de leurs conséquences sur la vie quotidienne des personnes les plus vulnérables. Le pôle « Déontologie de la sécurité » du Défenseur des Droits a été saisi.

L’insurrection gitane revient en fête le 15 mai devant la Basilique de Saint-Denis

L'insurrection gitane revient en fête le 15 mai devant la Basilique de Saint-DenisL’insurrection gitane revient en fête le 15 mai devant la Basilique de Saint-Denis" class="feature-image" />

#RromaniResistance #May16 #MayDay

Tirs au fusil & Pommes d’amour

La voix des Rroms présente

FÊTE DE L’INSURRECTION GITANE 

SPECTACLE POLITIQUE VIVANT

(EXIL)

(Dimanche 15 Mai 2016-Parvis de la Basilique des Rois morts, Saint-Denis)

11h - 02h

“Révoltes de réfugiés, Femmes racisées, Art martial et culture populaire“​

programme complet sur www.insurrection-gitane.com 

“L’État livre désormais une guerre à son contraire, la possibilité de l’humanité : la vie nue [...]

Articles moins récents »